Claude LMP
by on 23 October, 12:03 pm
1,093 views

La commission judiciaire du Sénat a voté pour autoriser les citations à comparaître des PDG de Facebook et Twitter, Mark Zuckerberg et Jack Dorsey, afin de les contraindre à témoigner sur la censure de leurs entreprises et la suppression du tristement célèbre article du New York Post sur le fils de Joe Biden.

Les républicains mettent enfin la pression à Facebook, Twitter et la plupart des autres médias sociaux en raison de leur parti pris désormais ouvertement anti-conservateur à l’approche de l’élection présidentielle du 3 novembre.

Le panel a voté 12 contre 0 pour contraindre Mark Zuckerberg et Jack Dorsey à témoigner, après que les démocrates de la commission aient boycotté l’audition sur la nomination du juge Amy Coney Barrett.

Bien que la date de l’audience judiciaire ne soit pas claire, les deux PDG ainsi que Sundar Pichai, de Google, doivent témoigner devant la commission sénatoriale du commerce le 28 octobre. Cette audition doit se concentrer sur la modération du contenu, la confidentialité des données et la consolidation des médias. Cette nouvelle audition s’ajoute à cela.

Le vote de jeudi est intervenu une semaine après que Facebook et Twitter aient décidé de restreindre la diffusion d’un article controversé du New York Post suggérant que Hunter Biden, le fils du candidat démocrate à la présidence Joe Biden, avait organisé une rencontre entre un homme d’affaires ukrainien et son père, qui était vice-président à l’époque. Cette affirmation était basée sur des courriels obtenus à partir d’un disque dur sans lien substantiel avec les personnes impliquées.

Les républicains se sont emparés des décisions des sociaux pour les accuser de partialité anticonservatrice et attaquer le bouclier de la responsabilité légale de Tech. Cette loi, section 230 de la loi sur la décence en matière de communication, risque d’être remise en cause lors de toute audience avec les PDG des Big Tech.

En attendant, comme le demande Glenn Greenwald, nous sommes curieux de savoir “ce qu’il est advenu de la procédure de ‘vérification des faits’ supposée rigoureuse que cet agent des Démocrates travaillant pour Facebook a dit avoir appliquée aux e-mails du NY Post ? J’aimerais bien voir les conclusions. Qu’est-ce que Facebook a trouvé sur l’authenticité de ces emails ? Parlons-en”.

Posted in: Independent Press
Like (4)
Loading...
4