Bruno LM
on 2 July, 15:09 pm 283 views

Sur la route entre l'aéroport et le port d'une ville quelque part dans le coffre, n'importe quel jour de juin où les nuages ​​et la pluie ne décident pas de quitter définitivement la place qu'ils méritent sous le soleil d'été. L'autoradio est allumé, une conversation se propage avec le son d'une chanson anonyme.

"Mais quelle musique aimez-vous?" "Rock, le plus classique, jusqu'au métal ..." "Les Guns'n'Roses, les Rolling Stones?" "Bien sûr!" "Oui, cependant," Vendre l'Angleterre à la livre sterling "... c'était un vrai chef-d'œuvre!"

Ah, la Genèse! Pour les légions de fans de rock progressif et de musique rock tout court, Genesis (au moins ceux d'avant le tournant pop des années 80), a été un amour absolu et pas comparable aux autres, et même, dans certains cas, trop exclusif .

Cette chute amoureuse a duré des décennies, malgré le mépris du punk et des rockers indie, non seulement restés à jamais ancrés dans le cœur des anciens admirateurs, mais aussi gagnant de nouveaux fans parmi les générations les plus récentes qui ont approché le prog peut-être à travers le viatique de ses bâtards croisés avec du métal.

La musique de la Genèse des années 70, cependant, n'est essentiellement plus jouée en direct par ceux qui l'ont créée en son temps, car, lors des rares retrouvailles avec Phil Collins derrière le microphone, Genesis a privilégié les chansons de la su cité période pop, favorisée par les masses indistinctes. Une nouvelle tournée avec Peter Gabriel est donc légendaire depuis un certain temps (on en parle en ce moment) sans que cette hypothèse convoitée ne se matérialise.

Le désir d'écouter certaines chansons en direct, cependant, il est palpable grâce au succès des groupes hommage qui consacrent leur travail enthousiaste à Genesis. Ensuite, Steve Hackett, guitariste du groupe jusqu'en 1977, et, entre autres, propriétaire d'une carrière de soliste aux sommets d'excellence, également très récente (voir Beyond The Shrouded Horizon), y pense, en studio et en direct, avec des invités d'honneur très prestigieux, ce son immortel.

En octobre 2013 notamment, le hache anglais a donné un concert à guichets fermés au Royal Albert Hall, accompagné d'un groupe avec Nad Sylvan au chant, Rob Townsend aux instruments à vent et à percussion, Roger King aux claviers, Lee Pomeroy à la basse et Gary O'Toole à la batterie.

La soirée, dédiée à la revisitation des classiques de Genesis, voit désormais le jour dans une version double CD et DVD, intitulée "Genesis Revisited"

Categories: Music - Concert
Like (2)
Loading...
Love (1)
Loading...
3